Définition succinte du fer

 

Le mot fer vient du latin classique Ferrum.
Le fer est un métal qui en fonction de sa température se présente sous différentes formes.
On verra que pour les forgerons deux formes l’interesse, à température ambiante sous sa forme solide, aux tempéraures avoisinant les 1000° C sous sa forme maléable.
On le trouve dans la nature sous forme de minerais, ou une roche qui contient suffisament de mineraux pour être exploitable. On le trouve sous forme d’oxyde notament l’hématite et la magnétite.
Le fer, l’acier et la fonte contiennent tous 3 du carbone dans des proportions différentes :
• Le fer pur contient moins de 0.025 % de carbone
• L’acier contient entre 0.025 et 2.1 % de carbone
• La fonte entre 2.1 et 6.7 % de carbone.

   

Extraction du fer

Le fer s'obtient industriellement en réduisant par le monoxyde de carbone (CO) provenant du carbone, les oxydes contenus dans le minerai ; ceci peut être réalisé :

Dans un bas fourneau :

  • Depuis l'Âge du fer et jusqu'au XIXe siècle dans certaines régions du monde : par réduction du minerai avec du charbon de bois dans un bas fourneau ou bas-foyer : on obtient, sans passer par une phase liquide, une masse hétérogène de fer et d'acier appelée « loupe », « massiot » ou « éponge de fer ». Cette masse de métal brute se forme en incorporant plus ou moins de scories (déchet minéral de la réduction) et de porosités. Afin de rendre le métal propre à l'élaboration d'objets, la « loupe » peut être brisée et triée par type de teneur en carbone ou plus simplement être directement compactée à la forge. Ce travail, dit d'épuration, varie en fonction des régions et des cultures techniques. Globalement, son principe consiste à évacuer la scorie et à souder les différentes parties de la masse de métal. On parle de cinglage pour l'étape consistant à marteler le métal à chaud pour évacuer la scorie et de corroyage pour désigner la fin de l'opération d'épuration, consistant à réaliser plusieurs passes à la forge en repliant et en soudant le métal sur lui-même.

Dans un haut-fourneau :

  • C'est avec le développement des moulins et de la force hydraulique, que la lignée technique du haut-fourneau a pu se développer et s'est globalement imposée sur celle du bas-fourneau. La principale différence dans ce procédé est la réduction des oxydes de fer à une température supérieur au point de fusion du fer. Le métal est produit en phase liquide, formant la fonte. Dans ce cas, les déchets minéraux, appelés laitiers, sont séparés du métal.

Pour en savoir plus ...Wikipedia...le fer

 

   

Pour ceux qui veulent débuter !

Cela peut se résumer à : (pour le travail à chaud )

  • une forge à charbon ou à gaz
  • un étau de forgeron
  • une enclume
  • une tenaille
  • un marteau

Sans omettre, bien sûr, l'équipement de sécurité (tablier, gants, lunettes).

Avec ce minimum on peut réaliser pas mal de choses et avec du savoir-faire encore beaucoup plus !

Mais on sera vite limité, et certains objets plus complexes seront très longs à réaliser voire impossibles. Un ensemble plus complet, composée des outils suivant , vous le permettra.

 Liste non exhaustive et adaptable suivant les besoins de chacun :

  • Les marteaux :
    • marteau de forgeron de plusieurs tailles.
    • marteau rivoir
    • marteau à planer
    • marteau de maréchal
    • marteau à repousser
    • marteau à étirer
    • marteau en bois
  • Les pinces de forgerons :
    • pince à mandriner
    • pince Habermann à mandriner
    • pince Hofi-tongs
  • Les griffres de débillardage :
    • existe en différentes tailles
  • Les étampes :
    • étampe dégorgeoir
    • étampe à trancher
  • Les burins :
    • burins plats (différentes tailles)
    • burins ronds (différentes tailles)
  • Les brosses métalliques.
  • Les pinces usuelles.

Quelques sites de ventes par corespondance de ce type de matériel :

   

Les principales opérations de forgeage

Le dégorgeage :

Cela consiste à étirer le métal en cherchant à conserver une largeur importante ;  Pour cela on emploie un dégorgeoir .

L'étirage :

Cela vise à allonger une barre métallique par réduction de sa section. Réalisé sur la bigorne ronde puis finir sur la table de l'enclume.

Le poinçonnage :

Cela consiste à percer le métal à chaud pour y creuser un trou conforme au poinçon utilisé : carré, rond...

Le refoulement :

Cette opération contraire à l'étirage vise à augmenter la section d'origine de la barre pour compenser un manque de matière. Cette opération se fait donc au détriment de la longueur de la barre, en exerçant des chocs à l'extrémité d'une barre portée à température élevée.

Le cintrage :

Cela consiste à aboutir à la formation de différents types de rouleaux (à oeil, à noyau, etc...) ;

Le roulage :

Cela s'effectue à l'aide d'un gabarit (faux rouleau), qui peut être le fruit du travail sur un "tas", voire même avec une griffe et un griffon.

L'étampage :

cela consiste à imprimer un dessin sur une plaque métallique. Cette opération nécessite la réalisation d'une étampe qui permettra de reproduire en plusieurs exemplaires le dessin d'origine.

   

Quelques ouvrages qu'on a lus et que l'on vous conseille si vous voulez approfondir

     

C'est en forgeant...

Sous-titre : Manuel pratique de la forge.

Chapitres : Le matériel ; les couteaux droits ; l’étui en cuir ; outillage pour le travail du cuir ; les fourchettes ; les cuillers ; forger des têtes d’animaux ; les pointes de flèches ; montage des flèches ; les couteaux pliants ; le Damas ; bibliographie ; les bonnes adresses.

Auteur : Robert Strozzini

Année : 2005

Editeur : Emotion primitive

Format : 14 x 20 cm

Nombre de pages : 205

Prix indicatif : 24,70 euros

Descriptif sommaire : Livre en noir et blanc. Beaucoup de croquis. Quelques photos.

 Ce que j’en pense :

Bon livre pour débuter en forge. Donne des bases sur l’outillage, le vocabulaire de la forge et leur utilisation. Donne également pas mal de descriptions pas à pas permettant vos premières réalisations forgées. C’est un ouvrage qui bascule assez rapidement sur la coutellerie, le Damas et également sur la réalisation d’armes de type médiévale.

 

 


     

La ferronnerie d'art

Sous-titre : Guide pratique.

Chapitres : Les matériaux utilisés ; les outils de forge ; les techniques de base de la forge ; les traitements thermiques ; les techniques de protection du fer ; la ferronnerie architecturale.

Auteur : Ecole Atelier de Restauration Centre Historique de Léon

Année : 1999

Editeur : Eyrolles.

Format : 21 x 29.7 cm

Nombre de pages : 268 

Prix indicatif : 46 euros

Descriptif sommaire : textes et croquis en noir et blanc. Très nombreux croquis

Ce que j’en pense :
Très bel ouvrage sur le fond. Riche en croquis, très bien structuré et riche d’enseignement. Une vraie bible.

 

 

 


      

Arts et techniques de la forge

Chapitres : Historique ; Combustible, conduit de cheminée e foyer de forge ; Outils de forge à main ; Connaissance de la matière et traitement par la chaleur ; outils d’assistance et technique de forge ; exercice de forge fondamentale ; forgeage des couteaux ; utilisation du marteau-pilon ; outils d’assistance du marteau-pilon (étampage) ; ferrures et pentures ; serrures et verrous ; la forge d’art ; bloc-notes.

Auteur : Havard Bergland

Année : 2006

Editeur : Vial

Format : 22 x 30.5 cm

Nombre de pages : 223

Prix indicatif : 57 euros

Descriptif sommaire : Textes ; photos couleurs ; croquis noir et blanc

Ce que j’en pense :
Cet ouvrage nous vient de Norvège et garde quelques traces viking. C’est un très bel ouvrage, riche de très belles photos et croquis qui nous en met plein les yeux. Il donne aussi beaucoup d’informations sur le travail du fer à chaud et fournit également quelques anecdotes sur les forgerons de son pays. Un ouvrage à se faire offrir ou à s’offrir !

 

 


 



     

Colonial Wrought Iron

Sous-titre : The Sorber collection

Auteur : Don Plummer

Année : 1999

Editeur : Skipjack Pr (mai 1999)

Format : 212x 28 cm

Nombre de pages : 256

Prix indicatif : 48 euros

Descriptif sommaire :divers ustensiles de cuisine, époque coloniale, serrures et ferrures, nombreuses photos

 Ce que j’en pense :

pour qui veut faire de la reconstitution

 


      

Fer forgé

Sous-titre :Modéles pour réaliser chandeliers, balcons, grilles, meubles d'intérieur et mobilier de jardin

Chapitres : Histoire du fer forgé, traitement de surface, exemples de grilles, balcons, luminaires, quelques travaux d’art…

Auteur : C-A Reyneri Di Lagnasco

Anneé : 2006

Editeur :De Vecchi

Nombre de pages :158

Prix indicatif : 24 euros

 

 

 

 

 

      

Forgerons et maréchaux-ferrants en France

Sous-titre :Modéles pour réaliser chandeliers, balcons, grilles, meubles d'intérieur et mobilier de jardin

Chapitres : le forgeron auprès des dieux, le forgeron de village, le travail du forgeron, la forge et la maréchalerie aujourd’hui

Auteur : Michel Vernus

Année : 2008

Editeur :Presses du Belvédère

Nombre de pages :145

Prix indicatif : 32 euros

Descriptif sommaire : évolution des forgerons sur 5000 ans d’histoire

 Ce que j’en pense :


 

 

 


     

Ironwork : Dynamic details

Auteur : Dona Z. Meilach

Année : 2007

Editeur :Schiffer Publishing

Format : 22 x 28 cm

Nombre de pages : 159 

Prix indicatif : 20 euros

Descriptif sommaire : travaux d’art floral, animal et artistique

 Ce que j’en pense :
techniques simples et de très bonnes idées. Nombreuses photos, très bel ouvrage rien que pour les photos

 

 

 

      

Le fer forgé dans le jardin et la maison

Auteur : Otto Schmirler

Année : 1995

Editeur :Mardaga

Prix indicatif : 49 euros

Descriptif sommaire :  Grilles, luminaires, portails, rampes, balcons, objets d’embellissement. Beaucoup d’exemples

 Ce que j’en pense :
Excellentes idées, techniques simples, (anglais, français, allemand). De nombreux photos et dessins, bon livre d’idées de réalisation.

 

 




      

Outils et réalisations en fer forgé

Auteur : Otto Schmirler

Année : 2006

Editeur : Charles Moreau

Nombre de pages : 128

Prix indicatif : 30 euros

Descriptif sommaire : fabrication et utilisation des outils, travaux de ferronnerie d’art, dessins et photos

 Ce que j’en pense :

 

 

 
     

TREASURY OF IRONWORK DESIGNS

Sous-titre :

Chapitres :

Auteur : Carol Belanger Grafton

Editeur : Dover Publications Inc.; Dover Pictorial Archive

Format :

Langue : Anglais

Nombre de pages : 128 pages 

Prix indicatif : 10.23

Descriptif sommaire : portails, grilles, rampes, luminaires, consoles : gravures uniquement

Ce que j’en pense :
ouvrage imposant et minutieux.

 

 

 

          PAS DE PHOTO
                                                   
            

TRAITE PRATIQUE DE SERRURERIE

Sous-titre :

Chapitres :

Auteur : Barberot et Griveaud

Editeur : librairie polytechnique Ch. Belanger

Format :

Nombre de pages : 461 pages

Prix indicatif :

Descriptif sommaire techniques et calcul de charpentes métalliques, planchers, escaliers… 

 

Ce que j’en pense :
Pour celui qui veut s’installer.

 

 

 

PAS DE PHOTO                                    
     

MANUEL THEORIQUE ET PRATIQUE DE SERRURIER

Sous-titre :

Chapitres :

Auteur : le comte de Grandpré

Editeur : Primitive (1 avril 2006)

Format :

Nombre de pages : 313 pages 

Prix indicatif : 28.50

Descriptif sommaire : dictionnaire des termes de ferronnerie et de serrurerie

Ce que j’en pense :

 

 

    PAS DE PHOTO                                                   
     

COMMENT ON DEVIENT FORGERON

Sous-titre :

Chapitres :

Auteur : René Champly

Editeur : Emotion Primitive Editions (1 août 2005)

Format :

Nombre de pages : 224 pages 

Prix indicatif : 22.80

Descriptif sommaire : les outils du forgeron, les aciers, fabrication des outils ; techniques anciennes

Ce que j’en pense :
beaucoup d’écrits, pas forcément passionnant

 

 

 

 

          PAS DE PHOTO
                                                   
            

LA FERRONNERIE

Sous-titre :

Chapitres :

Auteur : Henri Veynier

Editeur : réédition de 1881

Format :

Nombre de pages : pages 

Prix indicatif :

Descriptif sommaire : modèles et dessins de frises, enseignes, grilles, soupiraux, impostes, croix, consoles, balcons, rampes, escaliers, charpentes et ponts (de 1880) 

 

Ce que j’en pense :
bon livre pour ceux désirant se lancer dans la ferronnerie ; bon book pour les professionnels.

 

 

 

 

          PAS DE PHOTO
                                                   
            

LE SERRURIER

Sous-titre :

Chapitres :

Auteur : Georges. Brodbeck

Editeur : Eyrolles

Format :

Nombre de pages : 312 pages 

Prix indicatif :

Descriptif sommaire : définition du serrurier ( métier, espace de travail, outils) travail à froid simple et complexe ; avec ou sans machines ; travail à la forge. 

 

Ce que j’en pense :
petit livre de base pour découvrir la serrurerie